Twin, Twinples et Catch the King!

FIJ 2020, j’ai profité du jeudi pour aller me dégourdir les jambes dans les allées du FIJ, et au détour des stands, je suis restée en arrêt devant un magnifique plateau de jeu, avec des personnages ayant des casques a cornes.
Une écriture un peu runique, il n’en fallait pas plus pour faire chavirer mon coeur de normande.
Si, je vous assure, on peut être Naine « Taupe Modell », et être Normande, donc Viking.

View this post on Instagram

FIJ 2020 – Twin

A post shared by Chyanthi Frappenclume (@chyanthi_frappenclume) on

Ce stand était assez animé comparé à ceux que je venais de découvrir, presque vide, en cours d’installation, ou complètement abandonné.
Une gentille dame m’a proposé de faire une partie, de découvrir le jeu, d’un auteur français, fabriquer en France, en Eure et Loir, pour le figurines en résine teintées dans la masse.
J’ai appris après avoir passé cette journée, qu’en fait, on me recommande ce stand, car le barbu, nicolas est le voisin d’une amie à moi, dont le mari est la loupiotte verte… (il va me tuer, s’il lit cela, gnarf gnarf gnarf). Ce barbu oeuvre dans la société Studio Twin Game, qui édite ce jeu.

Donc, voici des images de ma partie avec un habitant d’Eure et Loire venu lui aussi découvrir le FIJ et ses joyaux. Nous sommes donc tombés au même moment sur la même pépite.
Pépite, fruit d’un crowfunding sur Kickstarter, vous le trouverez très facilement, en plus les règles sont téléchargeables. L’histoire du navire, des batailles à mener, des vikings, des jarl et autres vaut le coup d’être lu. Pour ne rien vous déflorer, je vous laisse aller poser vos yeux sur ces mots qui valent le détour.
En plus, j’ai eu la chance d’avoir l’explication des règles par David, l’auteur, si mes souvenirs sont exacts.

Il y a donc un roi dans une forteresse au centre du plateau de jeu, et il doit se sauver en arrivant dans l’une des 4 cases des coins pour se sauver par l’une des 4 autres forteresses.
les assaillants doivent donc tout faire pour immobiliser le Roi en le coinçant sur les 4 cotes. Les déplacements se font en ligne droite, d’autant de cases que l’on veut. Il est possible de prendre les pions adverses en les prenant en « sandwich », mais pas avec le Roi, car il est vieux et ne se bat plus, il ne prête même pas main forte à ses soldats.

Ce contenu a été publié dans Festival, J'aime!, Jeux, Plateau, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.