Isabelle

Ma belle Isabelle, c’est moi qui te dis adieu,
Te perdre, je ne veux, mais te garder ne peux.
Tu m’as laissé rêver de vie,
Je t’ai perdu, tant pis.

Je me grisais de ton prénom,
Et je croyais clair l’horizon,
Lorsque l’orage à éclaté,
Je n’ai pas su y échapper.

Pourtant pour toi j’aurais tout fait,
Un nouveau monde j’aurais créé,
Il a suffi qu’un oiseau passe,
Pour qu’il se couche à ma place.

Pourquoi ne pourrais-je oublier,
Toute ma vie je l’ai gardée,
Et en mon cœur à tout jamais,
Ton doux visage y est gravé.

Je ne peux plus vivre comme ça,
Ou toutes fois pas avec toi,
Car très profond je t’ai aimé,
Hélas pour moi que des regrets.

Laisser un commentaire