Andor, y jouer c’est l’adopter!!

Entraperçu au FIJ 2013, mon gnome et moi même, avions été tentés par Andor. Hélas, ayant raté nos jets de charisme et de rapidité, nous n’avions pas pu obtenir l’un des rares exemplaires disponibles sur le salon.

Nous nous sommes contentés de baver sur les critiques et les annonces en attendant de pouvoir avoir notre précieux à nous!! En effet, l’As d’or nous avait convaincu de le précommander. L’objet reçu, mon gnome a sagement attendu que sa naine « Taupe Model » arrive en vacances pour enfin découvrir le jeu dans toute sa splendeur.

andor 014p

Monsieur Phal ayant publié une critique s’appuyant sur la légende 1 (http://www.trictrac.tv/video-andor-de-l-explipartie), notre avis s’appuiera sur la suite : la légende 2.

La légende 1 avait été une réussite, mais de justesse. Elle avait été réalisée à deux joueurs, une naine et un magicien. Pour la suite, nous avons décidé d’essayer une autre équipe. Nous avons donc poursuivi l’aventure avec l’archer et toujours la célèbre naine.

La première ouverture de la boite est un vrai plaisir. La quasi-totalité des éléments du jeu est fait d’un carton fort de qualité. L’impression des bonne ce qui rend l’ensemble joli. Et le pré-découpage des pièces étant bien fait, la séparation en est aisée.

On trouve aussi de petits socles en plastique qui vont servir à mètre debout héros est vilain, ainsi que divers jeton en bois. Les des sont eux aussi en bois, coloré aux couleurs des héros et rouge pour les monstres. Il y en a me nombre correspondant aux possibilités de chacun. Nous avons aussi adoré la petite tour à monter !

Le plateau, enfin, lui aussi réalisé dans le même carton, est de bonne facture et présente deux faces.

La route avait été dure, mais Briga, la naine, et Pasco, l’archer, avaient réussit à rejoindre Andor tout en sauvant le royaume avant même d’être payé pour cela. Ils n’eurent pas même le temps de se reposer, que les forces du mal reprenaient leur offensive.

Andor 003p

Par magie ou par ruse, le roi tomba malade. Seule un remède magique pourrait le sauver. N’écoutant que son courage, la naine se précipita dans le brouillard dans l’espoir de retrouver la vieille sorcière qui était la seule à savoir comment préparer cette potion. Par chance, ses sens aiguisés la prévinrent de la présence d’un ennemi. Il s’agissait d’un gor ! (photo Andor006). Le combat fut acharné ! Ayant vaincu, mais épuisée, la naine due se reposer trois heures.

Andor 006p

La principale difficulté dans le jeu est la gestion du temps. En effet, chaque personnage en consomme pour agir.  La journée ne durant que sept heures et chaque action ou cases de mouvement en consommant une, l’on a tôt fait de tomber d’épuisement. Trois heures supplémentaires sont disponible, mais le prix en est élevé… Enfin, pour peu que l’on manque de chance aux dés, chaque attaque coutant elle aussi une heure, les combats sont eux aussi chronophages.

Les cartes de brouillards sont l’élément qui va rendre intéressant le fait de jouer plusieurs fois la même mission. En effet, ces dernières étant figées, le brouillard est le seul élément variable.

Pendant ce temps, Pasco était parti secourir un paysan poursuivi par un gor. Deux flèches plus tard, l’archet l’avait rejoint. Il put donc le ramener au château. Il profita aussi de cette marche pour se désaltérer au puits ce qui raffermi sa volonté de combattre.

A peine remise de son combat précédent, Briga choisi d’éliminer un second gor qui s’approchait trop du château a son gout. Deux coups de hache plus tard, elle vit une flèche partie du château mettre fin au combat. D’un geste de la main, elle remerciât son camarade alors que le soir tombait.

Le jour suivant, la naine poursuivi sa quête. Par chance, elle trouva la sorcière dés potron-minet. Andor 009p La sorcière était heureuse de pouvoir aider le roi, mais elle n’avait pas tous les ingrédients. Elle en indiqua l’emplacement à Briga qui se hâta d’aller les trouver. En route, elle eu la chance de découvrir deux pierres runiques qui lui semblèrent magiques.

Les cartes de mission font effet de mettre de jeu. Elles annoncent les évènements et l’évolution de la partie. Elles sont tirées à divers moments, comme lors de la réalisation d’une quête ou lorsque l’arbre des légende l’indique. On n’y avance le conteur a chaque nouvelle journée, mais aussi lorsqu’un ennemi est tuer. La encore il s’agit d’un élément stratégique. Foncer et tuer tous les ennemis ne peut que conduire à la défaite. En effet, l’arbre des légendes ne comportant que 14 cases, on a vite fait d’arriver à la fin du temps imparti.

De son coté, Pasco avait fort à faire pour défendre le château. Heureusement, le prince revint à propos pour lui préteur main forte.

Andor 008p

A eux deux, ils abattirent un skrall des plus agressif. Hélas, c’est à ce moment la que ce fol de prince choisit de repartir en croisade. Les alentour pacifiés, Pasco rejoint à son tour la sorcière. En effet, les gens du château lui avaient parlé de sa potion magique qui décuple les forces. (M’est avis qu’elle à étudié avec un certain druide). Une fois de plus, le soir tomba et le roi n’était toujours pas sauf.

Le jour suivant, Briga récupéra facilement les ingrédients de la potion. Pasco et elle se rejoignirent alors, non sans quelques combats. Le soir tomba sur de bien tristes nouvelles. En effets, les aventuriers apprirent que l’ennemi avait construit un bastion dans les bois. Par chance, Pasco qui avait lui aussi trouvé une pierre runique, l’offrit à Briga. Instantanément Briga senti sa force croitre.

Reposés, ils se partagèrent les taches. Pasco allait rapidement ramener les ingrédients qui sauveraient le roi alors que Briga, renforcé par ses pierres magiques, continuerait de nettoyer la région. Le roi enfin sauvé, les deux compagnons se résignèrent à attaquer le fort ennemi. Par prudence, ils préférèrent d’attendre le levé du soleil pour cela.

La coopération entre joueur est essentielle. Il est impossible de réussir une mission seul. Tout le charme du jeu réside la. On passe plus de temps à définir les stratégies et le rôle de chacun qu’à pousser du pion. Le fait que nous nous entendions parfaitement est probablement la raison pour laquelle nous n’avons pas, pour le moment, connu l’échec.

Les héros choisirent de traverser le brouillard pas des chemins différents. Après quelques heures de marche, Pasco se cacha à porté d’arc de la forteresse ennemie, prêt à aider Briga. Celle-ci, à peine arrivée, lança un défi au skrall de garde à la forteresse en se précipitant sur lui. Bien avait pris aux héros de recourir à la magie ! Ce skrall devait être le chef de cette bande. En effet, il était aux moins trois fois plus massifs que ses compagnons ! La naine trancha donc net une jambe ennemie à hauteur du genou, qui se trouvait être à sa hauteur à elle… Le combat dura presque toute la journée mais à coup de hache et à trait de flèches, le skrall rejoignit ses ancêtres. Heureusement, aidé par le paysan que Pasco avait sauvé, le château avait tenu bon. 

Andor 013p

Fatigués mais vainqueurs, l’équipe de héros pris du repos en attente des ennuies suivants, qui à n’en pas douter, les guettaient sur la route du retour.

Andor 011p

Au final, Andor est un très bon jeu. La mode semble être à la coopération, et il est vrai que ne pas jouer les un contre les autres mais bien ensemble contre le jeu est un vrai plaisir. N’ayant pas remplit l’ensemble des missions nous ne présagerons pas de ces dernières, mais vu le plaisir que nous ont procuré les premières, il n’y a pas de raison pour que la suite soit moins bonne. Ces missions sont tout de même un petit point d’inquiétude. En effet, il semble peu intéressant de rejouer une mission réussit. On en vient donc à s’inquiéter sur la durée de vie du jeu. On peut tout de même prédire que l’éditeur sortira des extensions sur lesquelles nous nous précipiterons tous. On peut d’ailleurs dors et déjà en télécharger de nouvelles sur leur site.

Notre avis : Vous pouvez l’acheter les yeux fermés !

Ce contenu a été publié dans J'aime!, Jeux, Plateau. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire