La vie au Pic de l’Aigle

Comme pour toute aventurière qui se respecte, la vie est une longue aventure pour qui veut bien s’en donner la peine.
Ma fin de journée d’hier ne fut pas de tout repos, je vais vous la conter.

Ma séance d’entrainement avec ces deux nouveaux professeurs à la guilde de self défense m’avait bien booster, et donner beaucoup d’énergie pour le reste de la journée, même si je me sentais fatiguée, j’étais bien, mes muscles s’étaient rendus utiles, ils avaient travaillés, me faisaient un peu mal, mais quel bonheur!!
J’ai repris mon travail avec joie et entrain, puis vint le temps de rentrer chez moi, enfin presque, je devais m’arrêter en chemin pour aller voir un film avec mon gnome.

Et bien, le grand ver qui me permet de me rendre à mon travail et d’en revenir ne devait pas être de cet avis, car ils avaient tous du retard, celui venant de metz a eu plus d’une heure de retard, et le mien 40 minutes, bien qu’au départ, seulement 15 minutes étaient annoncées.

Donc, j’ai du envoyer moult pigeons voyageurs à mon gnome pour l’informer de mes déboires et donc on a du annuler notre film sur grand écran, à la place nous nous sommes contentés d’une petite série fantastique sur notre appareil à images personnel.

Vous voyez c’est de la grande aventure, non?

Ce contenu a été publié dans La vie du Pic. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La vie au Pic de l’Aigle

  1. Certes, mais les aventures de la guilde de Haven étaient tout de même amusantes, non ?

Laisser un commentaire