David Bry : Les chroniques d`Ervalon

Je suis en train de finir le tome 3 de ces chroniques, et j’espère que la fin sera assez heureuse compte tenu de l’histoire qui est assez médiévale dirais-je pour ne point déflorer l’histoire à ceux qui auraient envie de lire ces trois livres à ma suite.

On se prend d’amitié pour les acteurs de cette trilogie, on veux savoir ce qui va se passer, on veux comprendre pourquoi les protagonistes en sont là.
Bref, tout est rondement mené pour donner envie de poursuivre la lecture, car on a trop peu d’élément en main pour deviner la suite, et c’est un vrai délice pour les neurones.

Nationalité : France
Né(e) le : 27/11/1973
Biographie :

David Bry est un auteur de fantasy. Il commence très tôt à écrire, d’abord des pièces de théâtre puis des scénarii de jeux de rôle, et enfin des romans. Il travaille actuellement à Paris et vit à la campagne.

Les éditions Mnémos publient en 2009 son premier cycle (La Seconde chute d’Ervalon). Il a depuis publié de nombreuses nouvelles chez divers éditeurs, ainsi que « Failles », un roman de fantasy paru chez Asgard et « 2087 », un polar d’anticipation, aux éditions Black Book.

j’ai trouvé ceci sur le site Babelio

Les chroniques d`Ervalon, Tome 1 : La seconde chute d`Ervalon est mon premier roman, et issu d’une histoire que j’avais déjà raconté lors d’une très longue campagne de jeu de rôle. Alors, honnêtement, j’avoue ne pas avoir réfléchi lors de la transposition de l‘histoire au roman. Ni à l’attente des lecteurs, ni à l’effet que cela ferait de le lire. J’avais juste envie de partager cette histoire, telle qu’elle avait été racontée et vécue par les joueurs.
De l’eau a coulé sous les ponts depuis, et je suis en effet maintenant plus attentif à ce que l’on peut donner dans et au-delà de l’histoire, tant au niveau de la forme que sur le fond. Le rythme par exemple est essentiel, tout comme la psychologie des personnages, qu’il faut connaître et savoir décrire de manière suffisamment précise pour qu’ils n’apparaissent pas comme stéréotypés.
Ces éléments de rythme et de personnages, ajoutés au fond de l’histoire (Que veut-on raconter ? Pourquoi ?), forment ce cahier des charges. Il ne faut rater ni les uns, ni les autres pour réussir à emmener le lecteur avec nous. Cela requiert du talent, et/ou beaucoup de travail :). C’est un long chemin en tout cas.

Ce contenu a été publié dans J'aime!, JdR, Livres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire