Tricot, help !

J’ai trouvé des patrons pour faire des petits pulls à mon petit prince, seulement, moi pas tout comprendre.
L’ouvrage semble bien expliqué à première vue, mais pas en langue naine visiblement.

Pour ce patron, vous commencez à l’encolure, vous tricotez à
plat en utilisant des augmentations raglan classiques, jusqu’à
atteindre le tour de poitrine requis

Un petit rappel sur augmentation raglan classique serait fortement souhaité.
Je trouve facilement les diminutions raglan, mais pour ce qui est des augmentations…
Bon vous me direz, il suffit de faire la même chose mais à l’envers, en théorie, je pense que c’est faisable, mais en pratique, ne vais je point m’embrouiller et faire un truc horrible?

on peut aussi traduire les instructions des patrons:

Comprendre les augmentations des mailles indiquées sur un patron

Quand le patron d’un modèle tricot, un pull par exemple, vous indique qu’il faut faire sur certains rangs des augmentations, cela se présente comme une formule de math :
ts les 12 rgs : 4 x 1m.
Intrigant, n’est-ce pas ? On vous explique !
Il faut traduire : tous les 12 rangs tricotés, vous devez réaliser cette augmentation de mailles sur votre tricot : 4 x 1 maille.
En clair, vous devez augmenter les mailles de chaque côté au moment d’attaquer le 13ème rang. Vous tricotez donc 2 mailles supplémentaires, au début et à la fin de ce rang. Puis, c’est reparti pour 11 rangs avec ce même nombre de mailles augmentées.

Augmenter le nombre de mailles, la technique intercalaire

L’avantage de l’augmentation intercalaire simple, c’est que cette technique évite de créer des mini trous disgracieux entre les mailles augmentées. Très franchement, elle est juste un petit peu plus compliquée, tout en restant quand même à la portée de tous. Alors, pas de stress à avoir, promis !
Étape 1

On commence par piquer l’aguille gauche d’avant en arrière, sous le fil reliant la maille que l’on vient de tricoter à la suivante.
Étape 2

Ensuite, on ramène la boucle et on laisse tomber le brin.
Maintenant, nous allons réaliser une technique augmentation de manches en faisant un « jeté » ! Un peu comme un cowboy avec son lasso, on fait une boucle autour de l’aiguille droite et on ramène le tout à travers celle-ci.
Au rang suivant, tricoter ce dernier en piquant le brin arrière afin de ne pas avoir de trou.
Voilà, c’est augmenté !

Augmenter les mailles d’un rang, la méthode easy

Pour cette 1ère technique d’augmentation de mailles en début ou fin de rang, on parle de tricoter 2 mailles dans une. Des mots qui peuvent paraître effrayants alors que dans la réalité, augmenter des mailles d’un rang revient simplement à tricoter une maille envers / une maille endroit. Vraiment, cette technique n’est pas bien compliquée, vous allez voir !

etape1

Donc, comme on vous le disait, pour augmenter, on doit tricoter 1 maille à l’endroit, puis la suivante, à l’envers. Commencez par tricoter à l’endroit la maille de l’aiguille gauche, mais sans la laisser tomber de l’aiguille. Surtout pas !

etape2

Quand l’aiguille droite est sur l’aiguille gauche, ramenez le fil vers vous en le passant entre les 2 aiguilles.

etape3

Tricotez une nouvelle fois cette même maille mais à l’envers.

etape4

Pour finir l’augmentation, on laisse tomber la maille de l’aiguille gauche. Ainsi, 2 nouvelles mailles sont passées sur l’aiguille droite.

Voilà ! Vous avez fait une augmentation comme un champion ! Vous pouvez tricoter tout le reste du rang normalement.

Le site Phildar explique tout cela très bien avec des dessins et vidéos que je n’ai pu mettre ici, j’ai juste pris leur texte.
J’avoue que le site phildar me sers beaucoup, même si parfois cela reste assez ésotérique pour mon petit cerveau de naine.

Ici , il y a pleins d’explications pour des augmentations différentes avec les dessins de ce que cela donne, j’aime beaucoup.

Mais même avec tout cela, je reste un peu dubitative face à mes explications:

n utilisant un montage à la suisse (ou longtail
cast
on), monter 52 m.
Rang 1 : gl1, à l’end jusqu’à la fin du rang.
Rang 2 : répéter le rang 1.
Rang 3 : gl1, 3m end, PMa, 2men1, 5m end, 2men1,
PMb, 2men1, 15m end, 2men1, PMc, 2men1, 5m
end, 2men1, PMd, 2men1, 11m end, 2men1, PMe,
4m end.
Note : Sauf mention contraire, les marqueurs sont
glissés quand vous arrivez dessus.
Rang 4 (rang de boutonnière) : gl1, 1m end, 1
jeté, 2mens, à l’end jusqu’à la fin du rang.
Rang 5 : gl1, 3m end, glM, 2men1, à l’end jusqu’à
1m avant Mb, 2men1, glM, 2men1, à l’end jusqu’à
1m avant Mc, 2men1, glM, 2men1, à l’end jusqu’à
1m avant Md, 2men1, glM, 2men1, à l’end jusqu’à
1m avant Me, 2men1, glM, 4m end.
Rang 6 : gl1, 3m end, glM, à l’env jusqu’à Ma, glM,
4m end.
Rangs 7, 9, 11, 13 : répéter le rang 5.
Rangs 8, 10, 12 : répéter le rang 6.
Rang 14 (rang de boutonnière) : gl1, 1m end, 1
jeté, 2mens, glM, à l’env jusqu’à Ma, glM, 4m end
(100m).
Rangs 15 à 24 : répéter les rangs 5 à 14 une fois de
plus (140 m).
Rangs 25, 27, 29 : répéter le rang 5.
Rangs 26, 28 : répéter le rang 6.
Après le rang 29, vous aurez 164 m, réparties comme
suit : 4/35/45/35/41/4.

Donc si vous comprenez et que vous pouvez m’expliquer en langage naine standard, je suis preneuse, inscrivez vous sur mon blog et commentez moi vos explications, s’il vous plait ! ? !

Aidez moi!

Ce contenu a été publié dans J'aime!, La vie du Pic, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire