Que faire quand on a envie de jouer au magicien avec son enfant?

Et bien non, je ne vous donnerai pas des tuyaux pour faire disparaitre le corps de vos méfaits, quoique avec un papa chimiste notre petit prince pourrait vous en apprendre.
Il crie, il jette tout par terre, il donne des coups, il arrive en courant, vous frappe et repars en faisant des grimaces, en singeant un super méchant, vous dit que vous êtes pas gentil car vous le grondez de son comportement inapproprié, menace d’appeler la police, de vous jeter en prison, et j’en passe.
Au final, vous crisez, vous mourez d’envie de le battre, de le suspendre tel un petit goret que l’on va égorger, de le scotchez à une chaise, au mur? et j’en oublie surement, dans ses moments là, à bout de patience, tellement de choses passe par la tête des parents confrontés à une tornade enfantine qui n’en finit plus de tout détruire sur son passage, surtout la patience et la bonté de ses parents.

Oui, je sais, il faut éduquer nos enfant dans le respect des valeurs, avec des méthodes positives, ne pas succomber aux châtiments corporels jugés inhumains et hors la loi…
Dans bon nombres d’articles, de parution sur la parentalité, vous lirez des choses du style : « Une fois que vous avez identifié que l’attitude de l’enfant est problématique, dites-vous qu’il existe sûrement une raison à cela. En tant que parents, votre premier devoir est de tout faire pour comprendre votre enfant. » je ne sais plus à qui je l’ai prise celle là, bebe et maman.com, ou femme actuelle, ou prima, ou…

Mais parfois, il n’y a pas de naissance, pas de déménagement, pas d’allergies qui se soient déclarées, pas de changement dans ses habitudes, pas de nouvelles voitures, pas de changements de maitresse, pas de changement d’école, pas de copains malades, bref, rien qui puisse justifier son comportement…
Heureusement, ces mêmes parutions nous indiquent que nous avons le droit de parler avec les maitresses de l’école, le pédiatre qui suit l’enfant, un planning familial ou toute autres structures de la ville permettant aux parents de recevoir des conseils sur l’éducation, voire même de consulter un psy ou un pédo-psy.

Parfois, et avec mon petit prince, c’est assez souvent, c’est parce qu’il est fatigué, mais qu’à son age, à peine 3ans et 9 mois, on ne sais pas s’arrêter, on ne sais pas se reposer, on veux tout faire, tout découvrir et surtout vérifier que quoique l’on fasse, « mapa » et « paman » seront toujours là, hein mon petit prince?

View this post on Instagram

Mon fils est un dur, un tatoué…. 😭

A post shared by Chyanthi Frappenclume (@chyanthi_frappenclume) on

Ce contenu a été publié dans J'aime!, La vie du Pic, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.