L’agenda Merveilleux de Sandrine Gestin et d’Édouard et Stéphanie Brasey

De Sandrine Gestin, je ne connaissais que les fées. L’agenda Merveilleux m’a permis de me plonger un peu plus profondément dans son œuvre. On y trouve surtout des crayonnés ou des encrés, mais le rendu est loin d’être inopportun. Les visages féminins sont toujours aussi beaux et le rendu des animaux est très agréable. L’aspect fantastique semble parfois tomber comme un cheveu sur la soupe, mais l’ensemble reste plaisant. Les textes d’accompagnement, bien qu’intéressant, me semble écris dans un style un peu froid quand on titre sur le merveilleux. Au final, le choix des teintes de font risque de rendre l’usage au quotidien de cet agenda peu pratique et fatiguant. De plus, l’espace alloué à chaque jour est… restreint. C’est donc un joli ouvrage, surtout pour ceux qui aiment le travail de Sandrine Gestin, mais que je réserverais plus à la rédaction d’un journal intime qu’a l’usage d’un agenda.

Ce contenu a été publié dans La vie du Pic. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire