Une framboise à la maison

La framboise…

En fait de framboise, il s’agit d’un raspberry pi (http://www.raspberrypi.org/) un ordinateur de la taille d’une feuille A6. Il utilise un processeur ARM et fait tourner trois variantes possibles de linux.

Fourni nu pour en abaisser le cout en permettant la récupération (clavier, souris), il se branche sur la télé (toute mon enfance, le basic intellivision puis MSX…). La vocation première de la fondation à l’origine du projet est d’encourager la programmation. En effet, et étrangement, à l’heure ou l’informatique est omniprésente, on manque de plus en plus de programmeur. C’est d’ailleurs le même problème pour tous les métiers techniques et scientifiques.

Modèle B

Processeur : ARM1176JZF-S (ARMv6) 700MHz Broadcom 2763 (dispose d’un décodeur H.264 HD et d’un VFPv2 pour le calcul des opérations à virgule)

RAM : 256 Mo SDRAM

2 Sorties vidéo : Composite et HDMI

1 Sortie audio stéréo Jack 3 5 mm (sortie son 5.1 sur la prise HDMI)

Unité de lecture-écriture de carte mémoire: SDHC / MMC / SDIO

2 Port USB 2.0

1 port réseau Fast Ethernet (10/100 Mbits/s) via le même composant SMSC

Prise pour alimentation micro-USB (consommation: 400mA + périphériques)

Des Entrées/Sorties supplémentaires devraient être accessibles directement sur la carte mère via des pins 3v3 (à confirmer: GPIO, S2C, SPI)

API logicielle vidéo: OpenGL : version embarquée OpenGL ES 2.0

Décodage vidéo : 1080p30 H.264 high-profile

La principale raison pour nous de nous offrir cette magnifique machine (je ne plaisante pas) était de soutenir le projet. En même temps, nous avons quelques idées…

Aujourd’hui, c’est le grand jour. La machine va bouter pour la première fois… Et … ça marche ! (he’s alive, HE’S ALIVE). J’ai choisi la distribution de base, Debian. Le boot se passe bien, analyse du système, puis reboot et on arrive au login. Login : pi ; mot de passe : rapsberry et… tant tant, invalid password ??? 2 s de réflexion plus tard, je me dis que le clavier doit être configuré en QWERTY. Donc, mdp : rqspberry…. Tant tant, ça marche ! Quelques commandes de base pour voir si ça marche (ls, cd, …), et nickel. Je tente alors Xwindows (X) et … écran noir bloqué. Je ne m’inquiété pas plus que cela car je n’avais rien configuré. Je me suis arrêté la car j’avais une sieste à faire (je sais les elfes ne dorment pas, mais je ne dors pas, je médite). Mais c’est un elfe heureux qui vous à conté cette aventure.

Je ne manquerais pas de vous narrer la suite, mais en attendant, n’hésitez pas à aller visiter http://www.raspberrypi.org/  et tant qu’a faire encouragez les !

 

Ce contenu a été publié dans Informatique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Une framboise à la maison

  1. C’est bon, on a reçue la seconde framboise……. trop cool!!

  2. Yes!!!!! juste dommage que ce ne soit pas une ubuntu. Pas grave, on se remettra à la bonne vieille Debyan…

Laisser un commentaire