Déboires avec la SNCF

Hier soir, j’ai cru à une caméra cachée made in SNCF, nous allons vous faire détester le train!

Je devais prendre le TER 881126 au départ de Nice-Ville à 16h33, il est annoncé voie C, donc tous les habitués se retrouvent sur la voie C, un TER à l’éffigie de Monaco arrive en gare, tout vide, humm bizarre, d’habitude il y a beaucoup de monde qui descend à Nice et déjà présent dans les voitures le composant.
L’affichage interne du TER se met en marche et annonce la destination du TER : Marseille.
Tous le monde descend du TER de concert et on cherche un contrôleur, un gilet rouge, rien à l’horizon, et bien, il nous reste le conducteur du TER.
Le pauvre est assailli par 4 jeunes femmes qui se collent à la portière -peut être avaient-elle peur qu’il ne se sauvent sans leur parler – de moncôté, je reste un peu à l’écart, mais assez proche pour entendre ses réponses. Verdict, il va à Marseille et part à 16h53, il ne sait rien du TER 881126 qui doit aller à Grasse en partant de la voie C à 16h33, ce qui est compromis, vu qu’un TER est déjà en voie C.

Habitué de ce genre de couac, et comme d’habitude il est sur la voie B, on attends sur le même quai que le TER pour grasse arrive voie B.
Que nenni, rien, l’heure du départ approche et la voix dans les haut parleurs sur le quai annonce que le TER 881126 à destination de Cannes et Grasse va partir voie C, attention au départ, attention à la fermeture des portes.

Je suis retourné voir le conducteur du TER à quai, et lui ai indiqué ce que l’on venait d’entendre, il a alors appelé depuis son téléphone de cabine et il a obtenu confirmation que lui allait bien à Marseille et que les passagers devaient aller se renseigner à l’accueil. Ce que je fit. Ce fut un peu dur de se frayer un passage jusqu’à l’accueil, tellement le hall de la gare de Nice-Ville était bondé de monde et de valises.

Une fois à l’accueil, je demande à la jeune fille derrière sa vitre, où est passé le TER pour Grasse car il était annoncé voie C, mais le TER voie C va à Marseille, contrairement à ce qui a été annoncé sur les panneau d’affichage et par le biais des annonces vocales. Elle constate qu’effectivement il a disparu et elle ne le trouve plus sur ses annonceurs, elle va demander à un monsieur un peu plus âgé qui la renvoi vers un jeune qui rentrait dans l’accueil. Ce dernier l’écoute, et sort finalement la tête pour dire, prenait celui qui va a cannes c’est pareil. Je le regarde un peu étonnée (Cannes et Grasse, comment dire, ce n’est pas pareil en terme de kilomètres et de prix pratiqué par la SNCF), il me dit alors, vous parlez français, moi oui, mais pourquoi aller à cannes, si je dois attendre une heure le suivant pour grasse, autant attendre ici, je ne voie pas l’intérêt. Et là, il annonce, le train a été supprimé, donc ils vont mettre en place un CAR à la gare de Cannes allez y et demander à l’accueil de la gare de Cannes pour le CAR. Allez prendre vite le TER en voie A qui va aux Arc-Draguignan, il est en retard mais part de suite, dépêchez vous, courrez le prendre.

Arrivée à Cannes, sans courir pour prendre le TER à quai en gare de Nice-Ville, je me rends à l’accueil et je demande à la jeune fille ce qu’il en est, et je lui répète ce que m’a dit le jeune homme de l’accueil. Elle est étonnée, car pour elle le 881126 n’est pas annulé, et circule entre Monaco et Grasse, il a juste été annulé de Menton à Monaco.

En fait le TER 881126 est en retard de 40 minutes !

Merci les agents SNCF de la gare de Nice-Ville de donner de fausses informations aux voyageurs!!

 

Ce contenu a été publié dans La vie du Pic, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire