9eme mois, enfin !!

Ma grossesse s’est très bien passée, dans le sens ou je n’ai ressentie aucunes gènes du type nausée, fringales, envies irrépressibles, etc…
Mais depuis une grosse semaine, je ne dors plus vraiment la nuit, au grand malheur de mon homme que j’empêche de dormir, hélas. Certes, je dors la journée pendant qu’il est au travail, mais ce n’est pas reposant du tout pour lui.

Certaines positions me sont très inconfortables du fait que notre petit homme est déjà en position pour sortir depuis quelques temps déjà.
Le mois dernier lors de la visite mensuelle, le col était assez ouvert et la tête du petit homme était bien palpable aux doigts, donc tout est bien en place pour un accouchement naturel par voie basse.

Je suis inquiète car je ne ressens pas de douleur lors des contractions, je constate juste que mon ventre se durcit plus ou moins longtemps et de façon plus ou moins régulière. Et si je ne me rends pas compte que c’est le moment. Si j’ai perdu les eaux de façon progressives, comme on nous a expliqué que cela pouvait arriver, que les contactions du vrai travail ne soient pas plus douloureuses que celles de la préparation et de ma maturation du col ?

Et oui, pleins de questions auxquelles je ne trouvent pas de réponses.
Mon entourage du coup est attentif aux moindres de mes gestes et de comment je respire, mais comme je n’ai pas mal, que je suis juste embêté dans la réalisation de certains gestes, que je ne sais pas identifié clairement ce qui se passe actuellement dans mon corps (préparation de la sortie du bébé ou travail à proprement parlé), je ne sais pas trop quoi répondre, hormis que cela se met en place et que je suis limitée dans mes actions.

Je persiste a vouloir continuer a faire les choses, car cela me rassure de les faire, mais il est vrai que certaines positions sont assez inconfortables pour moi, meme rester assise le dos droit est incommodant. bref, j’ai un peu peur je crois, mais c’est tout à fait normal!

Mon bébé, le 9eme mois est bien commencé, dés que tu es prêt a sortir, indique le moi clairement s’il te plait, que je puisse arriver à l’hôpital à temps.
Je t’aime mon bébé.

Ce contenu a été publié dans La vie du Pic. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire