Les chroniques de Shaa’l – Anne Muller

Il y a peu, une campagne participative a permis de se procurer la réédition du tome 1 et le tome 2.

J’ai donc relu le tome1, et vite vite embrayer sur le tome 2 pour savoir ce qui se passe après, mais je suis encore tombée sur un « CLIFFHANGER », et mon gnome sait à quel point je déteste les cliffhanger, grrrrrrrrrr

Hormis ce petit détail tout a fait « importissime », je vous encourage à acheter et à lire ces deux tomes.

Si vous souhaitez lire et découvrir ces romans, ne lisez pas ce qui va suivre !!

Donc, dans le premier tome, on s’attache aux personnages, plus ou moins selon les personnalités de chaque lecteur.
Moi, maman, naine protectrice dans l’âme, je me suis attachée à ce petit phyte devenu orphelin sous ses propres yeux.
Ce jeune être a été déraciné par son protecteur et parrain pour sa survie, il a été confié a un peuple qui de base haïsse ceux de sa race.
Les idées préconçues ont la vie dure, et il va le payer chèrement, parfois, on se dit que c’est trop cher payer, et que les cieux ne sont pas trop clément envers lui.
J’ai souffert avec lui, j’ai pleuré avec lui, même quand lui n’a versé aucune larme. J’ai cassé la figure a bons nombres de personnages à sa place, et j’ai souvent râler de m’endormir avant de pouvoir découvrir la suite.
On grandit, on souffre, on rit avec les personnages.
J’ai juste un petit doute, car d’avoir lu les deux tomes à la suite, je ne me souviens plus trés bien, où se termine le premier tome, et j’ai peur de déborder sur l’histoire du second, et donc de vous embrouiller.

Notre phyte va donc grandir, murir et développer son don, qu’il cachait sur les conseils de sa maman, grande prêtresse. En effet, il appartient par sa race au Pro-Dieux, et son don vient des Dragons, donc normalement dévolu aux pro-Dragons.
Certes, il est dans un environnement propice à l’expression de ce don, mais sa race n’est pas du tout la bonne, et il rejeté à cause de sa naissance. Le fait que le grand dragon Elimdor lui ai donné ce don est vécu comme un sacrilège par les villageois. Les tensions se font sentir, malgré les interventions du Rêveur du village, personne reconnue comme un grand sage dans ce village, qui l’a pris sous son aile après avoir fait passer le test des rêveurs à ce phyte. Le sage est surpris de l’étendu des compétences et du don de son nouveau protégé, et est très heureux d’avoir pu rencontrer de son vivant un tel élu d’Elimdor.

On le voit progresser dans la maitrise de son don, et dans les compétences enseignées aux autres enfants du village, il sert aussi de modèle à un petit groupe de jeunes, qui au début le tolère, mais vont finir par l’accepter et l’aimer comme un des leurs. Shaa’l – devenu son nom suite à sa première épreuve de rêveur – montrera a plusieurs reprises qu’il est digne des Pro-Dragons, mais comme en gaule, il reste des irréductibles qui le détesteront jusqu’au bout.

C’est ainsi que le premier opus de ces chroniques se terminera sur un suspens insoutenable et un crime odieux!!

Ah, non, votre naine, ne va pas tout vous raconter, faites l’effort de lire par vous même cette merveilleuse histoire, et prenez vous d’affection pour vos héros de cette saga…

Moi j’ai hâte de pouvoir lire le tome 3 . . . et vous???

Ce contenu a été publié dans J'aime!, La vie du Pic, Livres, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire