Göbeklittepe

Beaucoup cherche ce temple perdu, moi je l’ai trouvé…

Publié dans J'aime! | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Lunas

J’ai reçu un message de maria par la messagerie des inscrits au MIPIM, j’ai donc pris le temps d’aller voir leur stand. Il est bluffant et impressionnant. J’aime beaucoup leur réalisation.

Ils ont une petite vidéo immersive qui vaut le détour, voici un lien vers youtube, regardez le:

Publié dans J'aime! | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

UK Cabinet Minister at MIPIM to discuss the future of real estate investment in the UK in the face of Brexit

UK Cabinet Minister at MIPIM to discuss the future of real estate investment in the UK in the face of Brexit
Thursday March 14th – from 4pm to 5pm in RUBY Room 

Cannes, 13 March, 2019 – MIPIM, the world’s leading property market, is welcoming Alun Cairns MP, UK Government cabinet member and Secretary of State for Wales, to its 2019 programme.

He will be joined by Sir Edward Lister, Chairman of Homes England, in a panel discussion on the future of real estate investment in the UK in the context of Brexit.

Time: Thursday 14th March – 4pm 
Where: Ruby Room, 5th Floor in the Palais

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Mipim Awards 2019

Je me demandais quand nous connaîtrions les vainqueurs, et bien le site du mipim me l’a indiqué.

MIPIM Awards 2019 Ceremony

Discover the winners on
Thursday 14 March, 2019
18.30-19.30

Grand Auditorium, Palais des Festivals, Cannes

Followed by a cocktail reception.

Open to all MIPIM participants.

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Métropoles du grand ouest – MIPIM 2019

Petit stand un peu à l’écart, mais bien situé, dans une partie un peu plus calme et avec une terrasse, c’est un petit plus par rapport aux stand en sous-sol qui ne voient jamais le soleil.
Nantes avec ses défiles d’animaux mécaniques géants est vraiment à redécouvrir.

View this post on Instagram

Des projets intéressants pour Nantes et saint Nazaire

A post shared by Chyanthi Frappenclume (@chyanthi_frappenclume) on

N’hésitez pas à aller passer un peu de temps en compagnie de ces charmantes demoiselles qui donnent envie de découvrir leur région, leur projet et qui donnerait presque envie à une Normande d’aller habiter en Bretagne.

Publié dans J'aime!, La vie du Pic | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Japan Pavillion

Pour mon premier MIPIM, je me devais de visiter ce stand. A défaut d’y aller, je suis très contente qu’il existe des salons, des manifestations où le Japon peut venir à moi.

La décoration est très japonaise, j’ai été séduite, je suis arrivée en pleine intervention orale, celle de Monsieur Hiroaki FUJII de Mitsubishi Estate Co.,Ltd. Son intervention portait sur le développement urbain du centre ville de Tokyo basé sur un partenariat privé/public.

De mon côté, j’étais plus absorbé dans la contemplation de leurs projets, dont deux sont en liste pour les MIPIM AWARDS:
– HIRAKATA T-SITE à OSAKA
– W350 project fot sustainable future à TOKYO
W350, dont la société qui oeuvre pour ce magnifique projet aura 350 ans en 2041, la tour fera également 350 mètres de haut et quand on regarde la vidéo, on a envie de la visiter, voire d’y vivre.
W350 est l’oeuvre de Sumitomo Forestry Co., Ltd & Nikken Sekkei Ltd.

Je vous encourage à aller voter pour ces deux projets, ils sont dans deux catégories différentes donc nous n’avons pas à choisir, on peut laisser parler son coeur et voter pur chacun d’entre eux. Il y a 11 catégories au total, le Japon n’est donc présent que dans 2 catégories.

View this post on Instagram

Pavillon Japonais

A post shared by Chyanthi Frappenclume (@chyanthi_frappenclume) on

N’hésitez pas à aller visiter leur stand, en plus vous aurez la possibilité de faire votre propre carte postale inspiré des estampes japonaises. Cela se nomme ‘UKIYOE’ Work Shop, c’est très amusant à faire et je me suis sentie assez fière d’avoir fait une si belle œuvre japonaise. De plus, vous aurez peut-être la chance que l’on vous offre un petite douceur japonaise sucrée ou salée et/ou un verre de saké.

Publié dans Festival, J'aime!, La vie du Pic | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

MIPIM 2019

Et oui, le Mipim se met en place, demain son ouverture.

Aujourd’hui, nous avons pu retirer nos badges et nous balader sur les quais de la pantiero au milieu des tentes qui se montent et des magnifiques bateaux qui se préparent à accueillir les clients potentiels. J’y ai rencontre un navire arborant « ARP », dans mes souvenirs c’est une notion informatique de résolution d’adresse. Je pense que si j’ai l’occasion je demanderai pour découvrir ce qui se cache derrière ces trois lettres.

View this post on Instagram

Arp? Un groupe informatique au MIPIM ?

A post shared by Chyanthi Frappenclume (@chyanthi_frappenclume) on

Publié dans J'aime!, La vie du Pic | Marqué avec | Laisser un commentaire

#GOT Bientot…

Publié dans J'aime!, Non classé | Laisser un commentaire

Encore un grand FIJ

Cette année encore, nous étions présent Au Festival International des Jeux de Cannes. La journée de jeudi était réservée au professionnel. Même si quelques stand étaient vides, la plus part des festivaliers avaient répondu présent à l’appel. Cette ambiance plus tranquille que celle de samedi fut propice à de nombreux échanges et à quelques tests.

Si globalement ce festival fut un très bon millésime avec pas mal de perles à découvrir et d’annonce alléchante, on constate un important manque général de créativité dans le monde du jeu. En effet, nous avons croisé beaucoup de zombies, beaucoup de séries télévisées, beaucoup de déclinaisons de gamme très ancienne ; en parlant d’ancien commences à prier les grands anciens car Cthuluh est visiblement parmi nous ; beaucoup de vieux concept réutilisés, mais finalement peu de concepts vraiment nouveaux.

Les as d’or

A tout seigneur tout honneur, commençons par les as d’or.

Bien, entendu, et comme d’habitude, aucun de mes coups de cœur n’a reçu d’as d’or. Mon bon, après tout, il n’y a de plaisir que dans la différence !

Catégorie tout public

The Mind

The mind est un jeu de cartes coopératif. Le but est de franchir des niveaux en posant ses cartes. Chaque carte porte un numéros unique de 1 à 100. Chaque joueur reçoit un nombre de carte correspondant au niveau de jeu. Une au premier, deux au deuxième, etc. Lorsqu’un joueur pense avoir la carte la plus basse, pose une des cartes de sa main dans l’ordre croissant des numéros de carte. Lorsque tout les joueurs ont posé toutes leurs cartes, on passe au niveau suivant.

Tout serait on ne peut plus simple s’il n’était interdit de communiquer à propos des cartes que l’on à en main. Il s’agit donc de deviner les cartes des partenaires car lorsque vous jouez une carte, si les joueurs possède des cartes de valeur inférieure à celle posée, ils s’en défausse et vous perdez une vie. Bien-sur, lorsque vous n’avez plus de vie, la partie est perdue.

On est donc sur une espèce de poker menteur coopératif. Les parties sont courtes, une vingtaine de minutes, ce qui en fait un petit jeu d’apéro sympa. Mais justement le sympa dépendra beaucoup de vos joueurs. Quand à la jouabilité du jeu, elle est certes infinie, mais j’ai un peu peur que l’on s’en lasse très vite. Bref, un jeu d’apéro sympa mais pour copains qui ne le connaissent pas.

L’ile au trésor

L’ile au trésors reprend l’histoire du lire. Un joueur incarne Long John Silver (LJS) et a un rôle proche d’un maitre de jeu, les autres joueurs tiennent le rôle de pirate. LJS cache le trèsor, les pirates vont pouvoir interroger LJS pour trouver le trésor. Il est parfois autorisé, mais pas obligé, à mentir, d’autres fois, il est obligé de dire la vérité. A la fin de la partie, si aucun pirate n’a trouvé le trésor, LJS s’échappe et tente de rejoindre son coffre. S’il y parvient, il a gagné.

L’ile au trésor est un jeu que j’ai trouvé très sympa. Par contre, en discutant sur le salon, beaucoup de gens ont trouvé les règles difficile à appréhender. Bref, un bon jeu mais qui comme tous les jeux asymétriques nécessite de nombreux joueur pour être intéressant et plutôt à réservé aux barbus.

Shadows Amsterdam

Il s’agit d’un jeu de déduction en équipe de détectives. Il se joue sur un plateau constitué de tuiles. Les détectives vont devoir résoudre des affaires en plaçant des marqueurs preuves au bon endroit. Un agent de liaison guide les joueurs pour les guider en leur donnant des cartes en relation avec le plateau.

Je n’ai pas pu tester le jeu, mais il est très joli et il à l’air sympa. La encore, le petit écueil pourrait être le nombre de joueurs. En effet, s’il se joue de 2 à 8 joueurs, cela ne correspond que de 1 à 4 équipes et 3 équipes me semble être un minimum pour rendre le jeu intéressant.

Solenia

Solenia est mon coup de cœur graphique. J’adore tout ! la boite, le plateau, les jetons, le dos des cartes, tout.

Il s’agit d’un jeu de commerce. Il faut donc aller chercher des ressources et les livrer. Le plateau est séparé en deux zones, la zone jour et la zone nuit, car le jeu se déroule sur une planète qui à rotation synchrone avec son étoile. Il n’y a donc plus d’alternance jour nuit.

La encore, je n’ai pas pu tester le jeu, mais j’ai assisté à une partie et il a l’air sympa sans amener de renouveau au thème. Le timing de jeu semble être primordial dans la partie ce qui, sans en faire un must have, en fait un jeu sympa surtout pour les personnes qui n’ont pas de jeu de ce type.

Catégorie enfant

Notre demi-elfe/demi nain (oui, les elfes c’est mieux, c’est donc avant !) ayant maintenant 2 ans et demi (c’est important les demi à cet age là. C’est grâce au demi qu’on est des grand) cette catégorie, et les jeux enfants en général, a particulièrement retenu notre attention.

Mr Wolf

Mr Wolf est un jeu de mémoire et de coopération. Les enfants vont devoir coopérer pour empêcher le loup de manger les animaux. Des tuiles animaux sont retournés dans le prés et chacun à leur tour les enfant les retournent. S’il trouve un animal représenté sur une maison, ils peuvent le mettre dans la maison. S’il trouve un animal qui n’est pas représenté, ils peuvent soit le défausser soit le replacer. S’ils trouvent un loup, le loup avance d’une case. Il y a quatre maisons pour les animaux. Chaque maison ne peut contenir que 2 animaux pris parmi 2 types. Par exemple, cochon ou canard. Le jeu se termine soit lorsque le loup arrive dans le près, la partie est alors perdue, soit quand les enfants pensent que les quatre maisons contiennent toutes 2 animaux. A ce moment la on vérifie les maisons. Si c’est le cas, la partie est gagnée, sinon, elle est là encore perdue.

Le jeu est vraiment très joli. Le plateau se pose dans la boite et les maisons ressemblent à de petites tirelire. Cet aspect devrait plaire aux enfants mais je crains un peu qu’il ait du mal à résister à certains enfants…

Kikafé ?

Dans kikafé, un animal de la maison à fait caca dans la maison. Les enfants ont tous des cartes animaux et le principe est de poser un animal accuser en disant ce n’est pas c’est, c’est … et l’on désigne un autre animal. Lorsqu’un enfant se trouve être le seul a encore avoir des cartes ou lorsqu’il accuse un animal que personne n’a dans son jeu, il récupère une crotte. Le jeu s’arrête lorsqu’un enfant à trois crotte. Le gagnant est celui qui en a le moins.

Les enfants ont l’air de trouver le jeu très amusant. En tant que parent, deux choses me gènent :

  • Le jeu tourne sur le thème pippi/caca qui mais s’il est apprécié par les enfants pose souvent un problème d’éducation aux parents.
  • Le mécanisme principal du jeu consiste à dire, c’est pas moi c’est l’autre. Ces cette même phrase que l’on retrouve au combien souvent dans la bouche des jeunes délinquants.

Zombie Kidz Evolution

Oh, un zombie ! encore ! Visiblement Walking Dead a eu du succès ! Zombie Kidz Evolution est un jeu coopératif ou le but est d’enfermer les zombies.

Le jeu à l’air sympa, mais là ou il se distingue et apporte quelque chose que je n’avait jamais vu sur un jeu de ce type c’est qu’il évolue. Il s’agit en fait d’un jeu qui se joue en campagne. Chaque partie fait avancer dans la campagne est va avoir un impact sur la partie suivante En rajoutant des règles et des capacité.

Au final, c’est un jeu umami (avec un gout de revenez-y) et qui devrait avoir une très bonne durée de vie.

Le monstre des couleurs

Le monstre des couleurs est mon coup de cœur enfant. C’est un jeu sur les émotions qui se joue à partir de quatre ans. Je dirais 4 ans en moyenne car il y a, a mon avis moyen de faire jouer les enfants plus tôt voir d’utiliser le jeu pour leur apprendre à gérer leur émotion. C’est ce dernier point qui fait que c’est un jeu que j’achèterais à notre petit garçon pour son troisième anniversaire.

Du point de vue des règles, il s’agit principalement d’un jeu de mémoire qui à l’air amusant mais c’est clairement la parole des enfants pendant la partie qui en fait un bon jeu ou non ce jour là.

Catégorie expert

Detective

Encore un jeu d’enquête coopérative. La première remarque qui me vient à l’esprit est qu’étant petit j’avais un jeu d’enquête qui d’appelé détective. Rien à voir puisqu’à l’époque il n’y avait pas de jeu en coopération (il faut dire qu’il y avait encore des dinosaures). Mais à y regarder de près, détective n’est pas très éloigné de cet ancêtre, avec en plus un aspect de temps et de mouvement et surtout l’aspect coopératif.

Ce qui fait de détective un jeu intéressant c’est son usage du web. En effet, pendant le jeu vous aller devoir utiliser une application dédiée. Par ailleurs, le jeu s’appuie aussi sur des informations réelles ce qui vous amènera, peut-être, a faire vos propre recherche dans des livres ou sur le web.

Le jeu à l’air très sympa. Il mérite clairement son as d’or. Par contre, je suis un peu inquiet quant à sa durée de vie. En effet, une fois une enquête terminée, je ne pense pas que la refaire présente un grand intérêt.

Spirit Island

Spirit Island est un jeu de deck bulding coopératif. Nous n’avons hélas ni pu l’essayer ni pu assister à une partie. Les échos que nous en avons eu sont que c’est un jeu très sympa ou il y a obligatoirement une coopération entre les joueurs et ou il ne peut pas y avoir un joueur qui prendrait l’ascendant sur les autres

KeyForge

Keyforge… Comment dire…Je précise tout de suite que je n’ai pas pu l’essayé mais seulement assister à des parties. Ceci étant dit, Je vends ma collection Magic: The Gathering. J’ai commencé en alpha, et pour la française en première édition ou j’ai pratiquement tout. J’ai quelques rareté dédicacées par Richard Garfield. Si vous voulez, je vous prépare des deck fermés uniques au monde… Non, je rigole, je ne vends pas les dédicacées…

Heureusement, il n’y a à pas que les as d’or à Cannes. Nous avons donc pu faire quelques découvertes intéressantes

Malhya

Malhya est un prototype avancé qui était en test sur le salon et devrait être lancé en kikstarter bientôt.

Il s’agit d’un Dungeon Crawler mâtiné de jeu de rôle avec par exemple du crafting. Il se défini lui même comme étant le jeu de plateau ultime. Ce que nous avons vu du proto nous à paru très sympa. Il s’agit donc d’un jeu que nous allons suivre dans son évolution. LE site internet, http://www.malhya.fr/, est pour le moment très vide, mais n’hésitez pas à les suivre.

Santorini

Santorini arrive en France. Il s’agit d’un jeu de stratégie très simple, un peu comme peuvent l’être les dames. Qui dit jeu de stratégie très simple, dit souvent jeu de stratégie très profond, un peu comme peuvent l’être les dames.

Dans Santorini, vous êtes un dieu et vous devez aider votre peuple à construire des maison de 3 étages. Le plateau est en 3 dimension et il est très sympa. Vous pouvez télécharger les règles sur http://www.boardspace.net/santorini/english/santorini-rules.html Pas ailleurs, si vous avez une imprimante 3D, certaines pièces peuvent être téléchargées pour encore améliorer l’expérience de jeu https://www.thingiverse.com/thing:2097560.

En bref, un bon petit jeu qui peu vous prendre pour des années.

JUDUKU

Alors que nous patientions pour passer commande dans l’un des restaurant habituel de Chianthi, devant nous un jeune homme portait un sac sur lequel était inscrit « citez trois choses pour lesquelles les femmes ont toujours raison ». Très amusé, j’ai dis à ma naine, « tout, tout, et tout ». Le monsieur et son compère se sont alors mis à rire et nous avons sympatisé. Il s’est avéré qu’il s’agissait des auteurs de JUDUKU.

Nous y avons gagné un exemplaire à tester au passage et le test ayant était effectué, je puis vous dire qu’il s’agit d’un bon petit jeu d’apéro, et plus si affinité, pour peu que vous soyez entre gai luron. Par contre, il est à éviter lors des soirées entre coincés du cul… Quoi que…

Je vous en reparlerai plus avant dans un article spécial à venir.

Megalithe.co

C’est au détour d’une allée que nous avons rencontré les gens de Megalithe.co. Il s’agit d’un site internet communautaire (https://megalithe.co/) qui veut permettre aux joueurs de se rencontrer. Des mon retour, je me suis inscrit. J’ai ainsi pu découvrir que nous ne sommes pas les seuls joueurs sur Grasse.

Je vous pondrais un petit article détaillé lorsque j’aurai pu me faire une idée plus précise de ce que cela donne. D’autant plus, que nous bénéficions d’un mois de statue Méga-joueur offert. En tous cas, l’idée me semble bonne. N’hésitez pas à vous inscrire !

Runequest ressort !

Autre gros coup de coeur, Runequest ressort en français!!!!! Bon ce n’est pas pour tout de suite puisque cela va commencer par un crowdfunding sur game.on.

Il s’agit en fait de la traduction de RuneQuest : Aventures dans Glorantha . Edge en a récuperé les droits en même temps que ceux de l’appel de Cthulhu et c’est Studio Deadcrows qui est en charge du projet. On nous a promis une traduction adaptée et enrichie. Par ailleurs, si le financement participatif fonctionne bien, de multiples supplements pourraient suivre et compris un guide complet de Glorantha qui est juste une pure tuerie.

Par ailleurs, le lancement devrait s’accompagner d’un starter pour les associations et des ambassadeurs du jeu. Là encore je reviendrais vers vous pour un article plus complet.

Mythic

Enfin, Mythic était là. Comme à leur habitudes, sympathique et passionné. J’ai quand même faillit me faire arracher la tête lorsque j’ai confondu les anges de Jeanne d’Arc et les vertus de Solomon Kane. Mais bon, comme j’ai pledgé les deux en entier, j’ai été pardonné.

Visiblement les projets avancent bien. Le dragon est une pure tuerie et nous avons pu le voir à la fois dans sa version peinte et dans sa version sortie de boite. Comme espéré les figurines sont superbes.

Par ailleurs, nous avons vu la version retail, ou en bon francais boutique, de la boite de Jeanne d’arc. Visiblement Leonidas est est très fier.

Test de proto : Last hope

Parmi les test que nous avons pu effectuer, un prototype n’en était qu’au début de sa vie. Son nom temporaire est Last hope de Repos Production. Seul 2 figurines quasi-définitives sur les 8 héros jouable étaient présenté même si 4 héros étaient proposé. Bien-sur, c’est ceux-la, que nous avons joué.

Last Hope est le nouveau bébé d’Antoine Bauza (7 wonders) et le descendant de Ghost Stories son jeu sorti en 2008. Il sera par ailleurs illustré par Pierô.

Disons le clairement, ce jeu n’aime pas les joueurs et pour vous le prouver, il vous tue ! Nos personnages se sont donc retrouvé piégés sur un plateau de 3×3 cases avec pour mission de survivre à des hordes de monstres prêt à en découdre. Chaque joueur à son tour, tire un monstre. Celui-ci s’accompagne d’effets. Ces effets peuvent être de trois types :

  • effets d’arrivé
  • effet récurant
  • effet de sortie

Certains de ces monstres vont pouvoir mettre en jeu des emprises du mal. Celles-ci peuvent bloquer les effets de cases, les capacités des joueurs ou les cases elle même. Si, par ce biais, trois cases du plateau sont bloquées, la partie est perdue.

Il faut ainsi survivre jusqu’à l’arrivé du seigneur de Guerre qu’il faudra battre ne un nombre limité de tour.

Le jeu nous à beaucoup plus. Il comporte 4 niveaux de difficulté :

  • facile
  • normal
  • difficile
  • cauchemars

Nous avons joué en mode normal. Il n’a fallu qu’environs 6 tours au jeu pour nous placer dans une situation fatale. C’est à mon sens l’une des faiblesse de ce prototype. Même si nous avons survécu encore 6 tours, très rapidement nous avions que nous avions perdu. Cela est, entre autre, du au plateau. Celui-ci est construit au hasard et le hasard était contre nous.

Le jeu devrait être prêt pour Essen et c’est avec plaisir que nous allons suivre la suite de son développement.

.

Publié dans Festival, J'aime!, JdR, Jeux, Plateau | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Départ pour une longue activité ludique?

Quand on parle de FIJ à Cannes, on parle forcément de Nadine Seul, une dame qui porte à bout de bras le festival des jeux depuis quelques années.
Je pense que s’il à une portée internationale, que le HuffingtonPost fasse des articles en la mentionnant comme pour le FIJ 2018, elle y est pour beaucoup.

Nadine assume seule la charge de l’organisation du FIJ, pour ceux qui ont déjà participé à l’organisation de salon/festival/manifestations ludiques je peux vous dire que c’est une tâche éreintante. Elle est aidée par 3-4 personnes au plus gros des besoins si j’ai bien tout compris, et ensuite au moment fort, l’équipe du palais des festivals prends un peu le relai pour la mise en place, la gestion, et la sécurité.

C’est une petite dame adorable, qui déambule dans les allées lors de la mise en place des stands par les exposants, elle est toujours disponible pour régler un souci de table, chaise, électricité, porte de remise qui coince, clé qui ne correspond pas à la remise, etc.

Comme toujours c’est toujours au dernier moment que certains se rendent compte qu’ils ont oublié de commander tel ou tel truc pour leur stand, et ils vont pleurer auprès de Nadine pour qu’elle réalise l’impossible. Je l’ai vu dégoter des trucs impensable au dernier moment, se souvenir que le stand X finalement préférerait moins de table et plus de chaises, ce qui colle avec le stand Y qui vient de me dire qu’il a trop de table et pas assez de chaise finalement, car ils ont changé leur optique de présentation. Et oui, entre le moment où l’on réserve un stand avec le matériel et le moment où l’on installe notre stand, des mois se sont passée et nos idées ont changées, nos produits aussi.

Donc, Nadine Seul est la personne grâce à qui on se régale au FIJ, c’est à elle qu’il faut dire merci si on en as pleins les mirettes en découvrant tout cet espace ludique pour les petits, les moyens, les grands, les un peu plus grands et les encore plus grand.

Nadine, je te remercie et je te souhaite une bonne continuation, peut-être qu’une fois à la retraite tu prendras plus le temps de jouer à des jeux ayant une longue mise en place et de toujours te régaler des petits jeux rapides.

Publié dans Festival, J'aime! | Marqué avec , , | Laisser un commentaire