Pastilles remplacent Vignettes !!

La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal, a présenté ce mardi 2 juin 2015, devant le Conseil national de l’air, un nouveau plan d’action pour lutter contre la pollution atmosphérique. L’objectif de cette mesure est de rendre les villes respirables d’ici cinq ans, en réduisant significativement les niveaux de pollution.

Vous vous souvenez de la pastille verte vers 1998-1999, permettant de différencier les véhicules non polluants des autres. Cette pastille permettait d’utiliser son véhicule lors de pics de pollution de niveau 3, disparu aux alentours de 2012-2013 par décret. [la flemme de faire les recherches pour avoir les références exactes]

La mise en place de ces pastilles de couleur pour indiquer  » le taux de pollution » de chaque véhicule sera effective au 01 janvier 2016, toutefois le but n’est pas de faire de l’écologie pénalisante, car il s’agira d’une démarche volontaire, et non contraignante pour les conducteurs.
Donc, on peut comprendre que c’est un dispositif facultatif, que chaque automobiliste aura le choix d’afficher, ou de ne pas afficher, la pastille de couleur sur son pare-brise. [ où est l’intérêt de ce dispositif alors??]

Gratuite lors des six premiers mois de sa mise en circulation, elle passera ensuite au prix de cinq euros. Ceux qui choisiront d’afficher la pastille, pourront bénéficier de conditions de circulation et de modalités de stationnement privilégiées, encore faudra-t-il être bons élèves. Comme le dit Ségolène Royal: « l’objectif n’est pas de punir les propriétaires des véhicules les plus polluants, mais de les inciter à opter pour des véhicules moins polluants. Ils ont tout à y gagner. »

Il suffira de demander – par Internet ou par courrier – la pastille auprès du service d’immatriculation (SIV) des véhicules et on la recevra par courrier. Pour limiter les fraudes, la pastille comportera un « flashcode » avec une signature numérique, précise le ministère de l’Ecologie.

Quels sont les véhicules concernés ?

Tous les types de véhicules sont concernés. Pour les deux-roues, véhicules utilitaires légers, poids lourds et autocars, le principe de la pastille est le même, avec une classification différente selon les normes Euro. Certains véhicules d’intervention et d’urgence pourront cependant bénéficier d’une dérogation.

Trouvé sur le site de Turbo.fr

Correspondances des différentes pastilles par couleurs

Pastille bleue : uniquement pour les véhicules électriques.

Pastille verte : pour les véhicules essence qui ont été immatriculés depuis le 1er janvier 2011.

Pastille verte-anis : pour les véhicules essence qui ont été immatriculés entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010.Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a présenté ce mardi 2 juin 2015 au Conseil national de l’air, un nouveau plan d’action pour lutter contre la pollution atmosphérique.

Pastille orange : pour les véhicules essence qui ont été immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005. Comme l’explique Ségolène Royal, elle compte avant tout sur la conscience écologique de chacun, puisque « l’objectif n’est pas de punir les propriétaires des véhicules les plus polluants, mais de les inciter à opter pour des véhicules moins polluants.

Pastille rouge : pour les véhicules diesel qui ont été immatriculés entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005.

Pastille rouge carmin : pour les véhicules diesel qui ont été immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000.

Pastille grise : pour tous les véhicules qui ont été immatriculés avant le 31 décembre 1996.

Si je lie bien cette description, mon véhicule étant un diesel de 2006, il ne rentre nulle part, je pense qu’il doit manquer des infos.

en effet, j’ai trouvé ceci sur le figaro.fr

Les couleurs s’échelonnent du gris en catégorie 6 pour les véhicules diesel ou essence conçus avant décembre 1996 au bordeaux, le niveau 5, pour les véhicules diesel fabriqués entre 1997 et le 31 décembre 2000, en passant par le rouge, niveau 4, pour les voitures diesel faits entre janvier 2001 et le 31 décembre 2005 et le orange, niveau 3, qui concerne également les auto essence construites entre janvier 1997 et décembre 2005 et les diesel entre janvier 2006 et le 31 décembre 2010. Les trois pastilles les plus vertueuses sont le jaune, niveau 2, pour les voitures essence (entre janvier 2006 et décembre 2010 et les diesel à partir du 1er janvier 2011), le vert, niveau 1, qui concerne uniquement les voitures essence fabriquées à partir du 1er janvier 2011. Enfin, le bleu est dédié au véhicules électriques.

On verra bien ce qu’il en adviendra d’ici là, car ce n’est pas figé dans le marbre, des textes contraires ou modifiants peuvent encore être votés.

Ce contenu a été publié dans La vie du Pic, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire